top of page

Chaque année, le grand Salon de généalogie grand public a une matinée entièrement dédiée aux scolaires.

Onze classes de CE2 sont accueillies le jeudi matin, pour une belle découverte de l'histoire, du temps et de la chronologie à travers la succession des générations : mini-théâtre sur la généalogie dès l'arrivée (15 minutes de spectacle), suivi de multiples activités surprises autour des années 1900 et 1800, avec photos des enfants sur fond historique de leur choix, découverte d'arbres géants, y compris celui d'Harry Potter, et photos comparées de leurs écoles en 1900 et aujourd'hui !

Une matinée organisée traditionnellement à la Mairie du 15e arrondissement

avec Archives & Culture, avec des associations de généalogie et de reconstitution historique, avec l'association Les jeunes et la généalogie, Filae, Geneanet, Geneaprime et 80 bénévoles (habitants du 15e arrondissement et exposants du Salon).

La matinée
des écoles
le 14 mars 2024

En images

Pour transmettre
des souvenirs,

il faut une personne qui raconte 

et d'autres qui questionnent...

Le Salon
du Vieux Papier et de la Carte postale ancienne
à Brassens
les 16-17 mars
2024

Pour une semaine encore plus passionnante pour les généalogistes, les libraires du Marché du livre Paris Halle aux Chevaux René Froment, près du parc Georges Brassens (à 15 minutes à pied de la Mairie) s'associent à l'événement et créent un Salon du Vieux Papier et de la Carte postale ancienne le samedi 16 mars et le dimanche 17 mars. Le samedi se déroulera donc en parallèle du Salon de généalogie pour ceux qui veulent passer de l'un à l'autre, le dimanche prolongera le Salon le lendemain, pour ceux qui préfèrent dissocier les deux dans leur agenda.

Les vieux papiers qu'est-ce que c'est ? Des photos anciennes, des photos de classes de la fin du 19e siècle ou du début du 20e, de vieux livrets de famille, des cartes du combattant, des correspondances, des papiers administratifs divers, des documents notariés... Bref : tout ce que des familles ont abandonné chez des brocanteurs. Sans doute peut-on trouver triste que ces photos et papiers de famille se retrouvent en vente, mais cela aurait été pire qu'ils partent à la poubelle.

Ce Salon du Vieux Papier présente aussi des cartes postales 1900-1920, des cartes géographiques anciennes, des cartes routières sur toile des années 1920, des ouvrages scolaires et régionaux (dont les fameux guides départementaux Joanne) et bien d'autres choses encore !

L'association Archives & Culture y sera également présente.

9h-18h le samedi 16 et le dimanche 17 mars.

Lieu du Salon du vieux papier : Marché du livre Paris Halle aux Chevaux René Froment, 104 Rue Brancion, 75015 Paris

Cliquez sur l'affiche ci-contre si vous souhaitez la télécharger en haute définition.

Affiche Vieux Papier 2024.png

Les cours
de paléo
à l'association du Parc Brassens le jeudi 14 mars 2024

L'Association de généalogie du Parc Brassens donne des cours toute l'année (contact : genealogieduparc@gmail.com) et, depuis deux ans, s'associe à l'événement du Salon de généalogie. Le jeudi 14 mars, une formation à la paléographie est organisée dans leurs locaux par Béatrice Beaucourt de 10h à 16h (premier jour du Salon, qui commence à 14h jusqu'à 19h, la matinée étant réservée aux scolaires). Ces cours payants ne sont pas gérés par Archives & Culture. Renseignements et inscriptions auprès de Béatrice Beaucourt : beatrice.beaucourt@gmail.com  

Lieu des cours : Association du Parc Brassens, 6 pl. J. Marette, Paris 15.

Les ateliers
de généalogie dans les locaux de l'association du Parc Brassens le samedi 16 mars 2024

Le samedi 16 mars, de 9h à 17h, des ateliers de généalogie auront lieu dans les locaux de l'Association du Parc Brassens, 6 place Jacques-Marette, Paris 15.

Attention : comme il s'agit d'ateliers en petits groupes, nécessitant souvent que les participants viennent avec leur ordinateur pour un véritable cours personnalisé, une participation est demandée à l'inscription.

Une façon de de financer les locaux (loués), mais surtout d'éviter les "coups de cœur" d'internautes qui finalement ne viendraient pas alors qu'ils ne peuvent pas être remplacés au pied levé le jour même.

 

Les ateliers ont lieu dans quatre salles différentes. À l'entrée, deux personnes accueillent et vous orientent.

Les liens pour s'inscrire seront actifs jusqu'au 9 mars. Pour cela, vous pouvez soit cliquer sur les liens généraux (boutons de couleur ocre pour la liste générale) soit sur l'horaire (en rouge) de la conférence ou de l'atelier qui vous intéressent.

Dans le Salon anglais (8 personnes max)

• À partir de 9h et toutes les 30 minutes : Escape game généalogique (6 personnes max)

Une aventure historique captivante pour dépoussiérer la généalogie, pour faire redécouvrir l'histoire familiale par le biais d'aventures inédites et pour mettre à l’épreuve votre intuition, votre esprit d’équipe... et bien sûr vos talents d'historien familial !

Par Tommy Kajl et Anaël Durand, de Cadet généalogie à Brest, historiens et scénaristes.

Dans la salle Jeux de l'esprit (15 à 18 personnes max)

9h-10h (1h) : Interpréter vos résultats ADN (un autre atelier est assuré sur le même thème 
en parallèle dans la salle de Bridge. 15 personnes max par atelier)

À partir de cas réels et concrets, vous apprenez à analyser vos résultats avec méthode, à utiliser les différents outils, à trouver des informations sur vos matchs, à identifier les ancêtres communs et à construire des hypothèses de parenté.
Prérequis : cet atelier pratique s'adresse exclusivement aux personnes ayant déjà fait un test ADN et ayant besoin de conseils pour progresser dans leurs recherches. Si vous souhaitez que l'on aborde votre cas et qu'on vous aide lors de l'atelier, pensez à vous munir de votre ordinateur ou de vos identifiants et mots de passe.

Par Catherine Nogier et Greg Wolf, généalogistes professionnels et détectives ADN.

• 10h-12h (2h) : Débuter sa généalogie médicale soi-même (15 personnes max)

Les archives médicales sont riches d'informations. Après une définition de la généalogie médicale et une présentation des archives hospitalières (cas pratique en ligne), la conférencière vous apprend à créer sur votre ordinateur un arbre médical familial. Questions et échanges, avec des pistes vers des ressources supplémentaires.
Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur.

Par Marine Leclercq-Bernard, généalogiste familiale et médicale, qui travaille depuis 2017 sur ce que le médical peut offrir aux généalogistes : hérédité, dossiers médicaux de nos aïeux de 1914-1918, dossiers de vaccination de nos ancêtres, dossiers de nourrices, etc.

• 12h-13h30 (1h30) : Déchiffrage et compréhension d'un acte d'état civil ou religieux espagnol (15 personnes max)

Un atelier piloté par GenIberica. Après un quiz de questions générales sur la généalogie espagnole, quiz qui pourra aussi alimenter des questions-réponses en fin d'atelier, des documents photocopiés sont distribués pour que chacun puisse relever et identifier dates, lieux, événements, prénoms et noms de famille sur plusieurs types d'actes : 
- entièrement dactylographié, récent (naissance / décès)
- manuscrit et mentions pré-imprimées (naissance)
- totalement manuscrit (baptême / mariage)

allant du plus facile au plus compliqué

Par Brigitte Bourdenet, née d'un père espagnol réfugié en France avec ses parents en 1939, et qui consacre une grande partie de son temps libre à l'association Gen-Ibérica dont elle est membre depuis 2008 et présidente depuis 2017. Et par Éric Jariod, membre de l'association Gen-Ibérica depuis 2012 et trésorier depuis 2013, qui a découvert par la généalogie que son arrière-grand-père était Espagnol, point de départ d'une longue quête de ses racines aragonaises, L'association aide les descendants d'Espagnols en quête de leurs racines en partageant avec eux leur savoir-faire, leur connaissance de la langue espagnole et des ressources archivistiques en France et en Espagne.

• 13h30-15h (1h30) : Comment mener des recherches généalogiques efficaces et fructueuses dans RetroNews ? (15 personnes max)

Découvrez, à travers cet atelier pratique et interactif, comment retrouver vos ancêtres dans la presse ancienne en ligne sur RetroNews.
Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur.

Par Tony Neulat, généalogiste, conférencier et auteur de plusieurs guides généalogiques dont Gallica et RetroNews : deux eldorados généalogiques.

• 15h-15h30 (1/2h) : Comment importer son arbre sur Geneanet à partir d’Heredis et Géneatique (18 personnes max)

• 15h30-16h (1/2h) : Comment importer son arbre sur Geneanet à partir d’Heredis et Géneatique (18 personnes max)

Le Gedcom, cet outil universel de transfert des arbres généalogiques, paraît simple, son principe très utile, mais son maniement demande quelques précautions et l'internaute n'ose pas toujours s'y lancer. Deux ateliers d'une demi-heure chacun se succèdent pour aider chaque inscrit à réaliser leur Gedcom et l'import de leur arbre sur Geneanet pour en compléter ensuite chez eux les différentes branches et ascendances.
Prérequis : ces ateliers pratiques nécessitent de venir avec son propre ordinateur.

Par Antoine Joulain, angevin passionné d'histoire et de généalogie, correspondant Geneanet pour l'Anjou, et Tony Neulat, généalogiste, conférencier et auteur de plusieurs guides généalogiques dont Gallica et RetroNews : deux eldorados généalogiques.

• 16h-17h (1h) : Démarrer son arbre avec Geneanet (18 personnes max)

Cet atelier, qui peut prolonger le précédent, explique comment créer un compte Geneanet à ceux qui n'en ont pas encore et comment démarrer son arbre. Deux animateurs sont là pour aider à entrer les premières informations que les participants connaissent. À partir de quelques photos ou documents de famille apportés, ils montrent comment les photographier efficacement et comment mettre en ligne ensuite les photos ou actes ainsi numérisés.
Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur et si possible un appareil photo ou un téléphone portable récent, et des dossiers avec quelques photos et documents de famille.

Par Antoine Joulain, angevin passionné d'histoire et de généalogie, correspondant Geneanet pour l'Anjou, et Tony Neulat, généalogiste, conférencier et auteur de plusieurs guides généalogiques dont Gallica et RetroNews : deux eldorados généalogiques.

Dans la salle de Bridge (15 à 18 personnes max)

• 9h-10h (1h) : Interpréter vos résultats ADN (un autre atelier est assuré sur le même thème 
en parallèle dans la salle Jeux de l'esprit. 15 personnes max par atelier)

À partir de cas réels et concrets, vous apprennez à analyser vos résultats avec méthode, à utiliser les différents outils, à trouver des informations sur vos matchs, à identifier les ancêtres communs et à construire des hypothèses de parenté.
Prérequis : cet atelier pratique s'adresse exclusivement aux personnes ayant déjà fait un test ADN et ayant besoin de conseils pour progresser dans leurs recherches. Si vous souhaitez que l'on aborde votre cas et qu'on vous aide lors de l'atelier, pensez à vous munir de votre ordinateur ou de vos identifiants et mots de passe.

Par Catherine Nogier et Greg Wolf, généalogistes professionnels et détectives ADN.

• 10h-12h (2h) : Cartographiez la vie de vos ancêtres (15 personnes max)

Encadrés par cinq bénévoles de Geneatech, à partir d'un jeu d'essai commun ou d'une extraction de vos données personnelles, vous réaliserez une cartographie de vos données sur le logiciel en ligne Umap. D'autres outils de cartographie en libre accès sur le net vous seront présentés. Le support de présentation vous sera mis à disposition.
Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur et d'y avoir déjà une généalogie constituée.

Geneatech, communauté de passionnés de généalogie et de technologie, organise depuis 2015 des événements en ligne (Geneatheme, Challenge AZ ou encore GeneaWeek-end). L'atelier est animé ici par Brigitte Billard, Joanne Loubet, Céline Souëf, Marine Soulas, Delphine ValmalleBrigitte Billard, membre fondateur de Geneatech, tient le blog Chroniques d'antan et d'ailleurs depuis 2012 et propose depuis 2022 un accompagnement pour comprendre les résultats de tests ADN. Joanne Loubet, autrice du blog Les Cailloux de mes ancêtres, pratique l'indexation collaborative. L'archiviste Céline Souëf anime le blog de généalogie L’Univers de Céline depuis 2013 et organise à Reims des ateliers d’entraide. Généalogiste professionnelle, Marine Soulas partage histoires personnelles et conseils dans son blog Dans les Branches. Bibliothécaire et documentaliste dans une institution culturelle et généalogiste depuis plus de vingt ans, Delphine Valmalle a créé le blog Un arbre pour racines en 2015. 

• 12h-13h (1h) : Découverte des fonds méconnus de Geneanet (et leur indexation)

(18 personnes max)

Cet atelier présente les bases collaboratives et les fonds les plus méconnus de Geneanet et montre tout leur intérêt pour le généalogiste et son arbre. Un jeu autour de l’indexation collaborative est ensuite développé. Un Passeport de l'indexation est donné avec des cases pour chaque fonds et un tampon Geneanet pour chaque nouveau lot indexé.

Par Sophie Clamaron, chargée des projets collaboratifs chez Geneanet.

• 13h30-15h30 (2h) : Situez votre généalogie dans le temps et visualisez les lignes de vie (15 personnes max)

Encadrés par cinq bénévoles de Geneatech, vous utiliserez un jeu d'essai commun ou vos données personnelles pour réaliser une frise chronologique dans les applications en ligne Frisechrono puis Timeline JS. D'autres applications vous seront proposées en fin d'atelier. Le support de présentation vous sera mis à disposition.

Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur et d'y avoir déjà une généalogie constituée.

Geneatech, communauté de passionnés de généalogie et de technologie, organise depuis 2015 des événements en ligne (Geneatheme, Challenge AZ ou encore GeneaWeek-end). L'atelier est animé ici par Brigitte Billard, Joanne Loubet, Jenny Schneider, Marine Soulas, Delphine ValmalleBrigitte Billard, membre fondateur de Geneatech, tient le blog Chroniques d'antan et d'ailleurs depuis 2012 et propose depuis 2022 un accompagnement pour comprendre les résultats de tests ADN. Joanne Loubet, autrice du blog Les Cailloux de mes ancêtres, pratique l'indexation collaborative. Archiviste en archives publiques depuis seize ans, Jenny Schneider anime le blog de généalogie Aïeux et fines herbes depuis 2015. Généalogiste professionnelle, Marine Soulas partage histoires personnelles et conseils dans son blog Dans les Branches. Bibliothécaire et documentaliste dans une institution culturelle et généalogiste depuis plus de vingt ans, Delphine Valmalle a créé le blog Un arbre pour racines en 2015.

• 15h30-17h (1h30) : Découvrir les archives hospitalières (15 personnes max)

Les archives hospitalières sont si riches d'informations qu'il serait dommage de ne pas les explorer. L'atelier vous en fait découvrir les contenus et le fonctionnement, puis développe une utilisation pratique à partir d'un cas réel en ligne, avec une analyse des documents médicaux d'autrefois et leur interprétation. Questions et échanges en conclusion, avec indication de ressources complémentaires.

Prérequis : cet atelier pratique nécessite de venir avec son propre ordinateur.

Par Marine Leclercq-Bernard, généalogiste familiale et médicale, qui travaille depuis 2017 sur ce que le médical peut offrir aux généalogistes : hérédité, dossiers médicaux de nos aïeux de 1914-1918, dossiers de vaccination de nos ancêtres, dossiers de nourrices, etc.

Dans la Roseraie (salle de 40 personnes)

• 9h-11h (2h) : Découvrir les bases des Archives nationales d'outre-mer liées à l'état civil

Les Archives nationales d'outre-mer conservent les registres paroissiaux et registres d'état civil de plus de cent ans dressés dans les territoires ayant fait partie de l'empire colonial français depuis le XVIIe siècle. La base état civil sur Internet met en ligne ces registres numérisés.

Une présentation générale de cette base état civil sera proposée. Ensuite, seront présentées les nouveautés publiées en 2023. Enfin, des trucs et astuces de recherche seront partagés afin de faciliter la recherche en ligne.

L'atelier sera animé par Marie-Catherine Vencatasin, responsable du fonds du Dépôt des papiers publics des colonies (DPPC) qui comprend les archives d’état civil, aux Archives nationales d'outre-mer.

• 11h-12h (1h) : Un trésor méconnu : les tables de successions et absences

Pour tout savoir sur les tables de successions et absences, mines d’informations incomparables pour les généalogistes et dont Filae a lancé depuis deux ans l'indexation. On y trouve en effet tous les décès survenus dans le périmètre d’un bureau d’enregistrement donné, qu’il y ait matière à succession ou non. Y sont notés le nom, le prénom, la date et le lieu du décès, l’âge, le ou les conjoints éventuels, la résidence. Filae relève et transcrit le nom, les prénoms, l’âge ou l’année de naissance le cas échéant, la date et le lieu du décès, le lieu de résidence et les conjoints cités ce qui permet des recherches croisées.

Par Yann Guillerm, historien bénévole dans de nombreuses associations, responsable de la satisfaction des utilisateurs Filae, généalogiste et auteur de nombreux guides de généalogie : Retrouver ses ancêtres bretons, Retrouver ses ancêtres et lignages nobles, Archives départementales mode d’emploi, Filae.com et Cheminots, traminots, employés du métro : retracer leur histoire

• 12h-13h (1h) : Utiliser les réseaux sociaux en généalogie 

La généalogie ne se limite pas aux archives et aux bases de données : les réseaux sociaux peuvent vous aider à retrouver des cousins perdus de vue, parfois même partis à l'étranger, ou à identifier des personnes qui auraient connu nos grands-parents par exemple. Comment les repérer ? Comment entrer en contact avec ces gens dont la généalogie n'est sans doute pas la préoccupation première ? Tous les bons conseils sont donnés au cours de l'atelier.

Par Marie Cappart, historienne et généalogiste professionnelle, spécialiste de l'utilisation des réseaux sociaux en généalogie.

• 13h-14h (1h) : Filtres, tris, astuces… : tirez le meilleur parti de la recherche Filae

Nouveaux filtres, nouveau système de suggestions servant d'aides à la recherche, nouvelles fonctionnalités de gestion des arbres... Filae évolue en permanence au service des généalogistes. Pour découvrir en une heure tout ce qui peut vous faire progresser en 2024.

Par Yann Guillerm, historien bénévole dans de nombreuses associations, responsable de la satisfaction des utilisateurs Filae, généalogiste et auteur de nombreux guides de généalogie : Retrouver ses ancêtres bretons, Retrouver ses ancêtres et lignages nobles, Archives départementales mode d’emploi, Filae.com et Cheminots, traminots, employés du métro : retracer leur histoire.

• 14h-15h (1h) : L'indexation collaborative sur Geneanet

L'indexation collaborative est née de l'idée de partage communautaire des informations généalogiques initiée par Geneanet il y a plus de vingt-cinq ans. Geneanet soutient ainsi et coordonne une multitude de projets collaboratifs de numérisation et d’indexation de registres. 2023 a vu l’achèvement de plusieurs projets de longue date tels que la numérisation des registres de tutelles parisiens, la numérisation et l’indexation de millions d’actes notariés, l’indexation des mariages français du XIXe siècle, le fonds de Moscou, les registres matricules des soldats européens de Napoléon, les listes électorales espagnoles, sans parler du projet Sauvons nos tombes qui a passé le cap des 6 millions de tombes photographiées et indexées. Au final, 32 millions d’individus ont été indexés sur Geneanet via ces projets collaboratifs uniques, grâce à un travail colossal qui a mobilisé 35 000 personnes ! Comment participer et faire avancer ces travaux au bénéfice de tous ?

Par Jérôme Galichon, l'un des pionniers de Geneanet depuis l'origine.

• 15h-17h (2h) : La recherche généalogique en Italie

Retrouver ses ancêtres italiens n'est pas toujours simple, parce que l'Italie n'est unifiée que depuis la fin du XIXe siècle et que chaque État ancien avait sa façon de conserver et de gérer ses archives, et parce que l'état civil en cours de numérisation est récent : les recherches se font vite dans les registres paroissiaux, rarement en ligne et pas toujours faciles d'accès, ou dans d'autres types de sources. Comment faire ? L'atelier se fait avec deux spécialistes, chacun apportant son expertise et ses connaissances des archives italiennes.

Par Marc Margarit, président fondateur de l'association Geneaita d'aide à la recherche généalogique en Italie, et par Corinne Di Giovanni, généalogiste professionnelle spécialiste des recherches sur les Alpes-Maritimes et l'Italie.

Le tableau ci-dessous résume le planning des ateliers des salles de l'Association du Parc Georges-Brassens. Cliquez sur l'image si vous souhaitez la télécharger en PDF.

 

Ateliers du 16 mars.png
bottom of page